Béguin — Cécile de la Baume

Le Coin des LecteursD’un érotisme débridé

Béguin raconte l’aventure amoureuse d’une femme mariée, mère de deux enfants, Amélie, avec un homme de 50 ans, divorcé, David. Couple adultérin, leur rencontre provoque instantanément une attirance sexuelle et les plonge dans des cinq-à-sept licencieux. D’une plume scrupuleuse, l’auteur semble avoir pesé et mesuré chacun de ses mots. Tatillonne, Cécile de la Baume a voulu décrire un érotisme soigné, sans tomber dans la vulgarité facile. Bien entendu, Béguin s’offre quelques scènes osées mais elles se fondent dans un ensemble presque propret et délicat. Au-delà de la relation adultérine, se nouent les liens qu’impliquent une telle aventure : l’émergence des sentiments et de ce qui s’y approchent, les désaccords de pensée et de mode de conduite dans la vie routinière et loin de l’extra-conjugalité. Amélie et David forment un couple basé sur une attirance très forte de leurs corps, un désir furieux, mais entre les lignes l’auteur fait poindre le début d’une relation qui deviendra vite bancale. Ainsi, Cécile de la Baume s’est appuyée sur un principe de narration où chaque protagoniste semble livrer leur intimité et leur appréhension devant chaque élément. Principe assez judicieux qui met en valeur le parallélisme et, fatalament, la divergence d’opinion.

Du même auteur, mais sous le nom de Cécile David-Weill, Femme de… se veut plus rangé mais tout autant perturbateur.

La note: 5/5

Click here for the English translation

De : Claarabel — Envoyé : 2004-06-07 09:24

This entry was posted in Béguin and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.